Actualités

Alger croule sous les ordures, à qui la faute ?

La capitale étouffe. A l’inextricable problème de circulation automobile, s’ajoute celui de la saleté et des ordures qui jonchent rues et ruelles.

Le service de nettoyage de la capitale est manifestement dépassé. Il montre beaucoup de lacunes en matière de gestion et de collecte des ordures ménagères. Plusieurs ruelles et artères d’Alger ont perdu de leur esthétique, en raison des amas de déchets qui jonchent les trottoirs, notamment dans les zones abritant des marchés anarchiques, comme El Harrach (Boumaati), Bab Ezzouar (marché Dubaï et El Djorf), Bab el Oued, Bouzaréah, l’Eucalyptus et Baraki où l’insalubrité fait désormais partie du décor, entraînant la prolifération d’insectes, de rats et chiens errants en quête de nourriture. Au quartier des cent logements de « Bouhamam » Bouzaréah, les habitants ont indiqué à l’APS que « les déchets ménagers n’ont pas été collectés depuis plus d’une semaine », engendrant « des points noirs nocifs pour la santé et l’environnement », exhortant les autorités concernées à intervenir pour pallier cette situation.

Lire la suite sur lematindz.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *