Actualités

#Anvers 🇧đŸ‡Ș Les votes des Ă©trangers vont-ils empĂȘcher le nationaliste Bart De Wever de rester maire ?

« Dans deux gĂ©nĂ©rations, le maire d’Anvers sera turc, marocain ou noir. Bye Bye, M. De Wever ! » De Wever est du parti nationaliste flamand, Nieuw-Vlaamse Alliantie. Cette citation vient d’Herman De Croo, ministre d’État (Open Vld), dans une interview avec le magazine Wilfried. Cette affirmation est-elle fondĂ©e et quel sera l’impact des personnes d’origine Ă©trangĂšre sur les Ă©lections municipales Ă  Anvers ?

Tout d’abord, regardons l’Ă©volution de la population anversoise entre 2012 et 2018. Les chiffres publiĂ©s par la ville d’Anvers montrent que les «Belges de souche» reprĂ©sentaient 58,2% de la population en 2012. Six ans plus tard, ce pourcentage est passĂ© Ă  51%.

La part des «immigrés belges» (qui ont un pÚre ou une mÚre de nationalité étrangÚre) a augmenté: en six ans, ils sont passés de 22,3% à 28,1%. Les étrangers ont augmenté de 1,4% depuis 2012.


En savoir plus sur Notre Quotidien

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *