Actualités

#Athènes 🇬🇷 Le cadavre d’un chienne violĂ©e Ă  mort retrouvĂ© Ă  l’intĂ©rieur du camp de rĂ©fugiĂ©s

D’après la page d’aide aux animaux Zoosos, une plainte scandalisante a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e au dĂ©partement de police de Perama Ă  Athènes par le personnel qui s’occupe des chiens errants vivant dans le camp de rĂ©fugiĂ©s de Skaramagka.

Le personnel a trouvĂ© une petite femelle morte au centre du camp, couverte d’une couverture. La petite chienne avait des signes Ă©vidents d’un viol brutal sur ses parties gĂ©nitales, mais aucun autre traumatisme externe.

Le corps du chien a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© au centre interdisciplinaire Stray Animal Care d’Athènes afin d’ĂŞtre examinĂ© mĂ©dicalement et de dĂ©terminer la cause exacte de la mort de l’animal.

Selon le Zoosos, le chef du camp de réfugiés de Skaramagka, M. Giorgos Karoglou, a confirmé cet incident.

Eksegersi Ellinon, rapporte que le Premier ministre grec, M. Giannis Lagos, du parti nationaliste grec Golden Dawn, a adressĂ© une question au ministre de la Justice et au ministre de l’IntĂ©rieur, dans laquelle il demandait Ă  ĂŞtre informĂ© de la cause du dĂ©cès du chien.

Il demande en outre que la justice soit rendue aux auteurs le plus tôt possible. Bien que les ministres soient tenus de répondre dans les 25 jours conformément au règlement du Parlement hellénique, près de deux mois se sont écoulés depuis le dépôt de la question de M. Lagos.

Les deux ministres n’ont pas rĂ©pondu Ă  sa question, dont nous avons reçu des exemplaires officiels, jusqu’Ă  prĂ©sent. La question aux ministres de la Grèce de donner l’autorisation de mener l’enquĂŞte peut ĂŞtre trouvĂ©e ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *