Actualités

🇨🇦 Attentat de Edmonton : un rĂ©fugiĂ© reconnu coupable de 5 tentatives de meurtre

L’accusé de l’attentat d’Edmonton est reconnu coupable de cinq tentatives de meurtre

EDMONTON – L’homme qui avait heurté un policier avec son véhicule avant de le poignarder à plusieurs reprises, il y a deux ans à Edmonton, a été reconnu coupable de tentative de meurtre, vendredi.

Les jurés ont aussi reconnu coupable Abdulahi Hasan Sharif de tentative de meurtre sur quatre piétons qu’il avait heurtés plus tard avec un camion cube au cours d’une poursuite policière à grande vitesse au centre-ville d’Edmonton. L’accusé a également été reconnu coupable de voies de fait contre un policier, d’avoir causé des lésions corporelles en fuyant les autorités et de conduite dangereuse.

Abdulahi Hasan Sharif, âgé de 32 ans, avait plaidé non coupable aux 11 chefs d’accusation relativement à l’attentat du 30 septembre 2017.

[…]

Le Droit


Le Point dans son édition du 2 janvier 2017 précisait:

[…]

Un drapeau de l’organisation Etat islamique (EI) retrouvé dans la voiture du suspect, et le mode opératoire –un véhicule utilisé comme arme comme dans d’autres attaques–, ont notamment conduit la police a ouvrir une enquête pour « acte de terrorisme ».

L’homme de 30 ans, identifié par les médias locaux comme Abdulahi Hasan Sharif, est un Somalien qui s’était déjà retrouvé dans le radar des services de renseignement.

[…]


Ici Radio Canada ajoutait dans son édition du 5 octobre 2017:

Le gouvernement du Canada amorce une révision de son processus d’admission des réfugiés à la suite de révélations sur le suspect de l’attentat d’Edmonton, un réfugié d’origine somalienne qui avait fait l’objet d’un avis d’expulsion aux États-Unis, a indiqué mercredi le premier ministre Justin Trudeau. […]

Abdulahi Hasan Sharif s’était présenté à un poste frontalier canadien en 2012 pour demander l’asile et avait obtenu le statut de réfugié par la suite.

Selon des informations obtenues par Radio-Canada auprès de plusieurs agences américaines, M. Sharif a passé environ quatre mois en détention aux États-Unis après avoir tenté d’entrer dans le pays sans papiers.

Il s’est prĂ©sentĂ© au poste-frontière de San Ysidro, entre la ville mexicaine de Tijuana et San Diego, aux États-Unis, le 12 juillet 2011, « sans documents ni statut lĂ©gal lui permettant d’entrer aux États-Unis Â»Â […]

Une ordonnance d’expulsion vers la Somalie a été prononcée le 22 septembre 2011, ajoute l’agence.

Environ deux mois plus tard, il avait Ă©tĂ© libĂ©rĂ© sous une ordonnance de surveillance puisqu’il Ă©tait « peu probable que son expulsion soit exĂ©cutĂ©e dans un avenir raisonnablement prĂ©visible Â»Â 

via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.