Actualités

#Cornebarrieu 🇫🇷 Des migrants tentent d’incendier le centre de rétention et blessent deux policiers

Au centre de rĂ©tention de Cornebarrieu, qui accueille des Ă©trangers en situation irrĂ©gulière, la journĂ©e a Ă©tĂ© agitĂ©e samedi. Hier dans le box du tribunal correctionnel de Toulouse quatre garçons : un AlgĂ©rien, un Libyen, deux Marocains… Samedi, quand les policiers ont dĂ» ramener le calme et Ă©teindre l’incendie, au propre comme au figurĂ©, une vingtaine de pensionnaires du CRA se rĂ©voltaient.

«Je ne voulais pas aller en zone E. J’ai eu des problèmes là-bas. Je me suis énervé», lâche Mustapha. Ce refus a déclenché le vent de révolte. «Pourquoi ce changement, je l’ignore», admet le procureur. Le tribunal croyait à une question alimentaire liée au ramadan. «On mange tous pareil», s’étonnent les quatre jeunes hommes dans le box.

Quoi qu’il en soit, la situation s’est tendue. Une Ă©meute ? «Les images ne le montrent pas», temporisent les avocats. «OĂą sont les preuves des rĂ©bellions, des violences», s’étonnent successivement Mes At, Delanglade, Magendie et Bagnafouna.

Dans le box, les quatre copains racontent l’incident, la colère, les cris, la bousculade, une couverture qui brĂ»le, une camĂ©ra que l’on dĂ©tourne. Deux policiers ont quand mĂŞme Ă©tĂ© blessĂ©s. Le procureur reste droit dans ses convictions et rĂ©clame six mois de prison contre ceux qui se sont rebellĂ©s, deux mois contre celui qui a dĂ©tournĂ© la camĂ©ra. Les juges, pas Ă  l’aise avec un dossier fouillis, mal maĂ®trisĂ© et secouĂ©s par les arguments de la dĂ©fense, ont rĂ©visĂ© Ă  la baisse : 4 mois de prison pour un Marocain dĂ©jĂ  condamnĂ© et violent avec les policiers, trois mois de dĂ©tention pour les deux autres dont celui Ă  l’origine de l’incident ; enfin un mois pour celui qui a dĂ©tournĂ© la camĂ©ra. Tous les quatre sont repartis Ă  Seysses. Ils repartiront vite Ă  Cornebarrieu.

Via www.ladepeche.fr


En savoir plus sur Notre Quotidien

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *