Actualités

#Danemark 🇩🇰 Il y a 5700 ans, les européens mâchaient déjà des chewing-gums

C’est la découverte du jour. Une pâte ressemblant à un chewing-gum datant de 5700 ans a fourni bon nombre d’informations à des scientifiques de l’université de Copenhague (Danemark). Ils sont parvenus à extraire un génome humain afin de dresser un portrait détaillé de celle qui l’aurait mastiqué.
Elle vivait au niveau de l’actuel site de Syltholm, sur l’Île de Lolland, au Danemark, 5 700 ans avant notre ère. SurnommĂ©e « Lola Â» en Ă©cho Ă  son lieu de vie, elle avait les cheveux noirs, les yeux bleus et la peau foncĂ©e. Elle aimait le canard et la noisette. Enfin, si son âge reste nĂ©anmoins inconnu, elle Ă©tait probablement atteinte de la mononuclĂ©ose. Toutes ses informations sont issues d’un simple chewing-gum prĂ©historique d’à peine quelques centimètres parfaitement conservĂ©. Des archĂ©ologues de l’universitĂ© de Copenhague en ont extrait le gĂ©nome complet de Lola, Ă  partir de l’ADN laissĂ© par sa salive il y a près de 6000 ans – une première !
Pour construire certains outils, ces chasseurs utilisaient du goudron de bouleau, obtenu après cuisson de morceaux d’écorce de bouleau. Une fois humidifiée ou mâchée, cette pâte à modeler collante devenait aussi malléable que la Patafix. Les scientifiques subodoraient que les hommes préhistoriques pouvaient aussi s’en servir comme d’un chewing-gum, c’est désormais confirmé. […]
Journal du Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.