Actualités

Donald Trump menace de frapper « 52 sites iraniens » de manière « très dure et très rapide »

Après l’intervention américaine en Irak, la situation ne cesse de se tendre entre les Etats-Unis et l’Iran. Donald Trump a menacé la République islamique de représailles violentes en cas de riposte, alors que les cérémonies d’hommage se poursuivent. (…)

«L’Iran parle de manière audacieuse de cibler certains intérêts américains comme vengeance pour avoir débarrassé le monde de leur chef terroriste qui venait de tuer un Américain, et qui en a blessé beaucoup d’autres, sans parler de toutes les personnes qu’il avait tuées au cours de sa vie, y compris récemment des centaines de manifestants iraniens», a fait savoir le 45ème président des Etats-Unis sur Twitter ce 5 janvier.

«Il avait déjà attaqué notre ambassade et se préparait à mener d’autres attaques dans d’autres endroits. L’Iran est un problème depuis des années. Que cela serve d’avertissement. Si l’Iran frappe des Américains, ou des intérêts américains, nous avons ciblé 52 sites iraniens (représentant les 52 Américains pris en otage il y a de nombreuses années) certains de grande importance pour l’Iran et sa culture, et ces cibles […] seront frappées de manière très dure et très rapide», a ajouté le locataire la Maison Blanche, assurant que «les Etats-Unis ne veulent plus de menaces». (…)

Une référence à la prise d’otage de l’ambassade de 1979

Par ailleurs, le nombre des cibles iraniennes potentielles, 52, n’a pas été choisi au hasard par le président américain mais bien en référence aux 52 Américains pris en otage dans l’ambassade étasunienne de Téhéran, entre novembre 1979 et janvier 1981, à la suite de la Révolution et du retour d’exil de Rouhollah Khomeini, qui deviendra le premier Guide de la Révolution de la toute nouvelle République islamique d’Iran. Cet événement avait marqué la fin des relations diplomatiques entre les deux nations. (…)

RT Français

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.