Actualités

🇫🇷 Engorgement des urgences : « Il y a une frange de la population qui rend le travail pĂ©nible »

À bientôt 64 ans, le Docteur Élisabeth Guery-Fray a décidé de sortir de sa retraite, entamée le 1er janvier 2018, pour retravailler aux urgences de Vannes où elle a officié entre 1984 et 2017. Si elle évoque des raisons financières, elle assure aussi adorer son métier alors que les hôpitaux de France peinent à recruter des urgentistes et que les services des urgences sont débordés.

Selon elle, il faut Ă©duquer la population alors que les urgences accueillent de plus en plus de malades qui n’y ont pas leur place : « Il faut un changement profond de la sociĂ©tĂ© pour que les choses Ă©voluent et Ă©duquer les enfants dès l’école Ă  la patience. Il faut Leur apprendre qu’on ne peut pas avoir tout tout de suite. Il y a une frange de la population qui rend le travail pĂ©nible« , clame-t-elle.

RMC/BFM via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *