Actualités

🇬🇧 Exploitation sexuelle d’enfants Ă  Rotherham : 6 nouvelles condamnations

Six hommes ont été reconnus coupables d’une série d’infractions sexuelles liées à l’exploitation sexuelle d’adolescentes à Rotherham il y a plus de dix ans.

La Sheffield Crown Court a entendu les hommes, accusés d’avoir exploité leurs victimes entre 1998 et 2002.

Abid Saddiq, âgé de 38 ans, a été reconnu coupable de deux chefs de viol, cinq d’attentat à la pudeur et deux d’enlèvements d’enfants.

Sharaz Hussain, 35 ans, Masaued Malik, 35 ans, et Aftab Hussain, 40 ans, ont été déclarés coupables d’attentat à la pudeur.

Deux autres accusés qui ne peuvent pas être nommés pour des raisons juridiques ont été reconnus coupables de viol et d’attentat à la pudeur.

Au cours du procès de cinq semaines, le jury a appris comment les filles avaient été ciblées en raison de leur vulnérabilité et avaient reçu de l’alcool et des drogues avant que certaines ne soient violées par plusieurs hommes.

La violence était parfois utilisée pour qu’elles s’y soumettent 

Les jurés ont également reconnu que Saddiq avait violé une jeune  fille dans une ruelle à l’âge de 14 ou 15 ans, puis qu’il narguait la mère de cette dernière.

Le père de quatre enfants a admis avoir eu des relations sexuelles avec certaines des plaignantes, mais a affirmé qu’elles avaient l’âge légal et avaient consenti aux rapports.

Les condamnations sont les dernières en date dans le cadre d’une enquête majeure de la National Crime Agency (NCA), l’Operation Stovewood.

Cette dernière a examiné les abus et l’exploitation sexuels à Rotherham sur une période comprise entre les années 1997 à 2013.

L’agence a déclaré que de son point de vue, 1 510 adolescentes ont été exploitées dans la ville [qui compte environ 120.000 habitants] au cours de cette période.

Le responsable des enquêtes, Philip Marshall, a déclaré que ces hommes avaient exploité des filles vulnérables pour leur satisfaction sexuelle.

Kate Hurst, du ministère public, a ajouté: « Chacun de ces hommes savait que les filles étaient soit vulnérables soit mineures. Ils se fichaient totalement de savoir si elles étaient des enfants ou non. »

Les six hommes étaient tous en détention provisoire et devraient être condamnés [actuellement en attente de sentence] ce vendredi.

BBC via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.