Actualités

#Fréjus 🇫🇷 Une femme de 67 ans poursuivie, frappée à coups de pierre, étranglée puis violée dans un parc par un Tunisien

Ce vendredi vers 17h, un homme a violé une femme dans la parc Areca à Saint-Aygulf (Fréjus).

Il accoste une dame de 67 ans qui promène son chien. L’homme lui demande du feu. Elle n’en a pas et passe son chemin. La dame prend soin de s’éloigner car elle se sent menacée. Mais l’homme la suit, il parvient à l’attraper et la fait tomber dans un fossé. Là, il lui porte des coups avec une pierre et tente de l’étrangler. Il la déshabille et la viole.

Des promeneurs entendent des bruits suspects, ils préviennent les gardiens pensant qu’un couple est en train d’avoir une relation sexuelle en public. Le gardien appelle la police. Quand la police arrive l’homme est en train de violer sa victime et de l’étrangler. La femme est en train de s’étouffer.
L’homme ne lâche pas prise immédiatement, les policiers font usage de leur matraque pour le calmer. La sexagénaire n’est pas passée loin de la mort. Elle a été transportée à l’hôpital Bonnet à Fréjus, elle est ressortie dans la nuit.

Source : francebleu

Ce vendredi, un homme a été arrêté pour l’agression et le viol d’une Fréjusienne dans le parc Areca à Saint-Aygulf. David Rachline, maire de Fréjus (Rassemblement national), a publié ce mardi un communiqué dans lequel il affirme que la personne appréhendée est un « clandestin tunisien » et qu’il est coupable, rapporte Var-Matin.


En savoir plus sur Notre Quotidien

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *