Actualités

« Ils n’ont qu’à prier chez eux » : des musulmans attaquent le maire de La Trinité

Une plainte déposée pour « incitation à la haine » et pour « atteinte à la liberté de culte » après les propos tenus le 18 juin dernier dans nos colonnes par Jean-Paul Dalmasso.
Réagissant à la prière de rue qui s’est tenue pour l’Aïd el-Fitr vendredi à L’Ariane – et qui avait été entendue jusqu’à La Trinité ainsi que sur l’absence de lieux de culte dans sa commune, le premier magistrat trinitaire avait déclaré: « Il n’y a pas de salle de prière dans ma commune et je n’ai pas l’intention qu’il y en ait. Je n’ai jamais empêché qu’il y ait des musulmans à La Trinité mais tant que je serai maire je serai totalement opposé à l’ouverture d’une salle. (…) Ils n’ont qu’à prier chez eux comme ils faisaient jusqu’à présent. »Pour Mohamed Fqih, le président de la Famiii, « Jean-Paul Dalmasso, élu par ses administrés, est censé les défendre et appliquer la loi. Or il choisit de s’ingérer dans les affaires cultuelles et porte atteinte au vivre-ensemble. »

Et d’ajouter: « Ces propos sont dangereux, irresponsables et discriminatoires. »

L’avocat saisi par la Famiii, Me Ouassini Mebarek, estime de son côté que « Jean-Paul Dalmasso se met en position d’obstruction de la loi de 1905, qui prône la liberté de culte. Il en fait un objectif politique puisqu’il déclare qu’il ferait obstruction à l’ouverture d’une salle derrière aussi longtemps qu’il sera maire. »

Source


En savoir plus sur Notre Quotidien

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *