Actualités

🇫🇷 Isère : un policier tire sur un conducteur de 14 ans menaçant de rouler sur un agent

Dans la nuit du samedi au dimanche 5 juin, un policier a ouvert le feu en direction d’un mineur prĂ©sumĂ©, au volant d’une voiture volĂ©e, qui menaçait de rouler sur un agent Ă  terre, a indiquĂ© le parquet de Vienne.

Le conducteur, qui se dit mineur de 14 ans, a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue pour « recel, refus d’obtempĂ©rer et tentative d’homicide sur personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique ». Une autre enquĂŞte a Ă©tĂ© parallèlement ouverte pour « violences avec arme par personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique », a indiquĂ© Ă  l’Agence France-Presse la procureure de la RĂ©publique Ă  Vienne, Audrey Quey.

Dans la nuit de samedi Ă  dimanche, des policiers se voient opposer un refus d’obtempĂ©rer d’un automobiliste mal garĂ© qu’ils voulaient contrĂ´ler, dans le centre-ville de Vienne. Le conducteur prend la fuite, percutant un vĂ©hicule de police, puis un autre, civil, a expliquĂ© la procureure.

Le fuyard est finalement stoppĂ©. Un policier se prĂ©sente Ă  pied Ă  sa hauteur mais est traĂ®nĂ© sur plusieurs mètres par le chauffeur voulant Ă  nouveau fuir. Le policier tombe tandis que le conducteur tente de faire marche arrière, risquant ainsi d’Ă©craser l’agent. Un autre policier fait alors feu en direction du vĂ©hicule, une seule fois, selon la procureure.

L’automobiliste, dont la voiture Ă©tait volĂ©e, sort finalement de voiture, perdant alors connaissance. HospitalisĂ©, il aurait Ă©tĂ© blessĂ© lors des divers accidents. « Il n’a pas Ă©tĂ© touchĂ© par balle », a indiquĂ© la procureure. (…)

rtl.fr

2 thoughts on “🇫🇷 Isère : un policier tire sur un conducteur de 14 ans menaçant de rouler sur un agent

  1. DĂ©jĂ  Ă  14 ans il n’a rien Ă  faire au volant d’une voiture ! Ensuite, si un ĂŞtre humain est menacĂ©, alors le policier a eu raison de tirer ! Il ne la pas tuĂ© ? Alors pourquoi cette polĂ©mique inutile et bonne qu’Ă  diviser les foules et animer les colères ?

  2. Une policière m’a agrĂ©ssĂ©e alors que je venais de faire la circulation dans ma rue oĂą un accident s’Ă©tait produit ! elle m’a priĂ©e de rentrer chez moi et s’est permis de rentrer sur mon terrain ! elle m’ a menacĂ©e, sans aucune raison, de « m’embarquer  » ! J’ai portĂ© plainte et, comme par hasard, je n’ai aucune nouvelle : je parie que ce sera classĂ© san suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.