Actualités

🇨🇭 Les réfugiés ne pourront plus prendre leurs habituelles vacances dans leur pays d’origine

Fini les voyages dans leurs pays d’origine ou des pays tiers: sauf rares exceptions, réfugiés et personnes admises provisoirement en Suisse ne pourront plus effectuer de tels déplacements. Le Conseil fédéral veut inscrire cette interdiction dans la loi. (…)

Le conseiller aux Etats PLR Olivier Français balaie ces critiques. Pour lui, il est important de maintenir une cohérence dans la demande, en particulier lors de demande d’asile pour des raisons politiques ou sociales. Et d’ajouter: « C’est clair qu’il y a des cas particuliers qu’on peut accepter et il est important que le Conseil fédéral donne des solutions par rapport à ces thématiques. »

Le projet présenté par le Conseil fédéral prévoit bien quelques exceptions. Les réfugiés pourront notamment voyager en cas de maladie grave, ou d’un décès dans leur famille. En revanche pour les admis provisoires, les autorisations seront extrêmement rares, puisque selon le texte de loi proposé, le seul déplacement qu’ils auront le droit de faire, c’est celui pour rentrer définitivement dans leur pays d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.