Actualités

#Linz 🇦🇹 Des enfants catholiques forcĂ©s Ă  apprendre des chants islamiques, punis s’ils refusent

« Nous Ă©tions sur le chemin du retour quand il a soudainement commencĂ© Ă  chanter ‘Allah, Allah' »

Les enfants catholiques d’une Ă©cole de Linz, en Autriche, ont Ă©tĂ© forcĂ©s de mĂ©moriser et de rĂ©citer des chants islamiques pendant le Ramadan sous peine d’ĂŞtre punis, selon un parent choquĂ©.

« Nous Ă©tions sur le chemin du retour quand il a soudainement commencĂ© Ă  chanter ‘Allah, Allah' », a dĂ©clarĂ© la mère, ajoutant: « Ça a Ă©tĂ© comme une gifle ! »

Son fils lui a dit par la suite que les enfants avaient reçu l’ordre de « s’impliquer Â» et que s’ils ne le faisaient pas, on leur dirait : « Nous devrons aller chez le directeur et il y aura une punition Â».

L’ensemble du programme a durĂ© deux mois, avec un enseignant religieux islamique dĂ©diĂ© assistant Ă  l’Ă©cole et dirigeant les Ă©lèves, « pour apprendre les chansons du Ramadan, parce que toute la classe doit cĂ©lĂ©brer ce festival », rapporte Voice of Europe.

La mère a dit qu’elle n’avait aucun problème avec les Ă©tudiants musulmans qui participaient Ă  l’activitĂ©, mais a dit qu’il aurait dĂ» y avoir un choix de se retirer.

Selon un autre enseignant d’une Ă©cole de Vienne, «de nombreuses Ă©coles deviennent de plus en plus incontrĂ´lables» et «les problèmes dans les salles de classe sont presque impossibles Ă  rĂ©soudre».

Elle a ajouté que « la charia est supérieure pour beaucoup de mes étudiants », avertissant que « la musique et la danse sont rejetées pour des raisons religieuses. Aussi les discussions et les combats se déroulent de plus en plus fréquemment selon des lignes religieuses. »

Le nouveau gouvernement conservateur-populiste autrichien tente de prendre des mesures pour faire reculer l’influence islamique sur sa culture, ayant introduit une proposition visant Ă  interdire le voile pour les filles de moins de 10 ans dans les Ă©coles.

Comme nous l’avons dĂ©jĂ  soulignĂ©, la radicalisation islamique devient un problème croissant dans les Ă©coles Ă  travers l’Europe.

Une mère en Allemagne dont la fille Ă©tait victime d’intimidation par des Ă©tudiants musulmans parce qu’elle Ă©tait blonde, chrĂ©tienne et ne portait pas de foulard, a Ă©tĂ© avertie par le directeur d’une Ă©cole de Francfort pour la couvrir d’un hijab.

Plus tĂ´t cette annĂ©e, le prĂ©sident de l’Association allemande des enseignants a averti que les Ă©coles avec plus de 70% d’Ă©tudiants migrants sont en perte de contrĂ´le, les attaques contre les enseignantes et les Ă©tudiants juifs devenant banales.

Heinz-Peter Meidinger a dĂ©clarĂ© Ă  BILD qu’une histoire Ă  Berlin sur des Ă©tudiants migrants musulmans faisant circuler des vidĂ©os de dĂ©capitation d’ISIS n’Ă©tait pas un cas isolĂ© et qu’une telle propagande «se rĂ©pandait comme une traĂ®nĂ©e de poudre».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *