Actualités

#Nancy 🇫🇷 Les fêtards alcoolisés ciblés par de très violents gangs de migrants « mineurs »

Dix ans, presque jour pour jour, l’ombre de l’affaire Grégory Lhomme plane à nouveau sur le centre-ville de Nancy. Le 3 janvier 2010, Grégory Lhomme, un Nancéien de 34 ans, était tabassé à mort sur le trottoir de la rue Pasteur à Nancy. Le trentenaire rentrait d’une soirée au Chat Noir. Dix ans se sont écoulés, les auteurs ont été jugés mais le drame est encore dans tous les esprits. Et les faits d’une rare violence survenus place Stanislas, dans la nuit de mercredi à jeudi 9 janvier, ont rouvert la plaie. Une balafre qui du reste, ne s’est jamais vraiment refermée.

Encore une fois, les noctambules du centre-ville sont pris pour cible par un groupe de chasseurs qui visiblement, a fait de la place aux portes d’or, son terrain de traque privilĂ©giĂ©. Leurs cibles ? Des fĂŞtards alcoolisĂ©s et donc davantage vulnĂ©rables, Ă  l’heure des sorties de boĂ®tes. […]

TransportĂ©e par les pompiers aux urgences de l’hĂ´pital central de Nancy, la victime – un NancĂ©ien âgĂ© d’une vingtaine d’annĂ©es – prĂ©sente de nombreuses blessures : fracture du bras, importante plaie au visage, une voire plusieurs dents cassĂ©es… D’après les premiers Ă©lĂ©ments recueillis, il aurait tentĂ© de secourir un ami, lui aussi pris Ă  partie quelques minutes auparavant, place Stanislas. […]

La police procĂ©dait Ă  l’interpellation en flagrant dĂ©lit d’au moins deux hommes, dont un mineur. Le majeur serait-il la tĂŞte pensante, un donneur d’ordres qui aurait sous sa coupe un gang de mineurs non accompagnĂ©s ? Les gardes Ă  vue et les investigations se poursuivent et dans le milieu des MNA – majoritairement des demandeurs d’asile – il faut sans doute s’attendre Ă  d’autres interpellations. Ce week-end, les nuits de la place Stan devraient ĂŞtre placĂ©es sous Ă©troite surveillance.

L’article disponible intégralement sur L’Est Républicain via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.