Actualités

🇫🇷 « Nous avons dĂ©cidĂ© qu’aucun musulman pratiquant n’aura le droit de devenir ministre… Â»

« Nous avons dĂ©cidĂ© qu’aucun musulman pratiquant n’aura le droit de devenir ministre. Il sera impossible aux citoyens de cette confession d’exercer les fonctions de directeur d’administration centrale dans la plupart des ministères ou de recteur d’acadĂ©mie. Le Conseil d’État interdira aux imans de se prĂ©senter Ă  l’agrĂ©gation de philosophie. Les musulmans et musulmanes qui choisiraient de vivre en congrĂ©gations religieuses seront expulsĂ©s de leurs cloĂ®tres par l’armĂ©e et acculĂ©s Ă  l’exil s’ils prĂ©tendent rester fidèles Ă  leurs vĹ“ux. Â» (lefigaro.fr)

Ce discours vous laisse rĂŞveur ? Il a Ă©tĂ© appliquĂ© aux catholiques en France dans une logique de sĂ©paration des pouvoirs entre l’Etat et la bourgeoisie catholique, en particulier lors du ministère Émile Combes (1902-1905). Etant donnĂ© qu’on ne peut pas faire partie d’un culte intĂ©griste qui prĂ´ne la primautĂ© absolue de la communautĂ© religieuse sur le peuple national, il ne tient qu’aux politiciens de dĂ©poussiĂ©rer cette mesure et de l’appliquer Ă  l’islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.