Actualités

#Ottobrun 🇩🇪 Des rĂ©fugiĂ©s attaquent un Ă©quipage d’ambulance : un mĂ©decin d’urgence souffre de lĂ©sions cĂ©rĂ©brales traumatiques

Deux migrants ont attaquĂ© l’Ă©quipage d’une ambulance Ă  Ottobrun. Le mĂ©decin urgentiste a subi une fracture de la mâchoire, des lĂ©sions cĂ©rĂ©brales et a perdu plusieurs dents, rapporte Abendzeitung.

Le vĂ©hicule d’urgence s’est rendu Ă  la «Ottostrasse» pour se rendre au centre de soins pour aider les intervenants d’urgence et les intervenants de la brigade des pompiers d’Ottobrunn, qui y soignaient une maladie potentiellement mortelle.

Pendant que les pompiers se trouvaient dans le bâtiment, l’ambulance d’urgence de l’hĂ´pital Neuperlach est arrivĂ©e. A ce moment, un migrant africain de 20 ans a attaquĂ© le vĂ©hicule et a lancĂ© une bouteille de whisky sur la fenĂŞtre du cĂ´tĂ© passager du vĂ©hicule d’environ un mètre et demi.

La bouteille a franchi la fenĂŞtre, a frappĂ© le mĂ©decin d’urgence assis dans la voiture au milieu du visage et a lui a brisĂ© plusieurs dents.

Elle a subi une fracture de la mâchoire, des lĂ©sions cĂ©rĂ©brales traumatiques et des coupures au visage. L’ambulancier qui conduisait le vĂ©hicule a subi de lĂ©gères coupures causĂ©es par l’Ă©clatement du verre.

Les deux migrants, qui étaient violents plus tôt dans la soirée, sont un Éthiopien de 17 ans et un Érythréen de 20 ans qui seraient des «réfugiés» non accompagnés.

Avant l’incident de l’ambulance, les hommes voulaient entrer dans le centre de la jeunesse Ă  Ottobrunn après 20 heures avec un chariot rempli de boissons alcoolisĂ©es. Quand un superviseur a barrĂ© leur entrĂ©e, lui et un collègue ont Ă©tĂ© attaquĂ©s.

Les migrants ont fui et ont ensuite attaquĂ© l’ambulance. Les hommes ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s mais la police a fait face Ă  une forte rĂ©sistance de la part de ceux qui voulaient les aider.

Des rapports non confirmés indiquent que, outre les auteurs, plusieurs autres personnes ont été arrêtées sur les lieux. Le lanceur de bouteilles rencontrera le magistrat local samedi.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *