Actualités

#Puceul 🇫🇷 Un père qui se rendait en urgence au chevet de sa fille malvoyante, victime d’un viol, se voit retirer son permis de conduire

Contrôlé à 161 km/h à Puceul (Loire-Atlantique), un automobiliste qui venait à la rescousse de sa fille, victime d’un viol dans un institut, s’est vu retirer son permis de conduire.

Le juge des référés du tribunal administratif de Nantes (Loire-Atlantique) a refusé de revenir sur la suspension du permis de conduire d’un automobiliste, contrôlé à 161 km/h à Puceul (Loire-Atlantique) le 16 mai dernier, alors qu’il se rendait en urgence au chevet de sa fille malvoyante, violée dans l’institut spécialisé où elle est scolarisée.

Ce Nantais de 52 ans – qui se trouvait ce jour-là au siège de l’une de ses entreprises – avait pourtant mis en avant cet « événement de force majeure » pour solliciter une première fois l’indulgence des gendarmes du Peloton motorisé (PMO) de Nozay qui l’avaient contrôlé à 21 h 25 sur la 2×2 voies Nantes-Rennes, limitée à 110 km/h.

(…) Le père de famille avait par la suite dĂ©posĂ© un recours gracieux auprès de la prĂ©fecture, pour faire annuler la suspension de quatre mois de son permis de conduire : il lui est « indispensable pour poursuivre son activitĂ© professionnelle et pour assister sa fille au quotidien ». Il dirige en effet deux autres entreprises en VendĂ©e et dans le Calvados.

Mais « insensible aux faits particulièrement atroces, le prĂ©fet s’est contentĂ© de rĂ©pondre froidement que sa dĂ©cision s’inscrivait dans « la lutte nationale contre l’insĂ©curitĂ© routière Â», s’offusque son avocat.

Actu.fr via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.