Actualités

#USA 🇺🇸 L’auteur de la fusillade est Nasim Aghdam, youtubeuse vĂ©gane iranienne, que YouTube censurait et dĂ©monĂ©tisait

La police est intervenue, mardi 3 avril, au siège de YouTube Ă  San Bruno, en Californie, Ă  la suite d’une fusillade qui a fait 4 blessĂ©s. Les tĂ©moins ont dĂ©clarĂ© avoir entendu au moins 20 balles tirĂ©es.

La femme Ă  l’origine d’une fusillade de masse au siège de YouTube a Ă©tĂ© identifiĂ©e comme une militante des droits des animaux qui prĂ©tendait que l’entreprise avait censurĂ© sa chaĂ®ne. Elle s’est suicidĂ©e.

Le DailyMail rapporte que le père avait averti la police que sa fille avait disparu et qu’elle Ă©tait folle de rage contre YouTube.

Vivant à San Diego, Nasim Najafi Aghdam, 39 ans, elle se revendiquait vegan et « détestait YouTube ». Elle était pourtant elle-même youtubeuse « prolifique » et possédait plusieurs chaînes en plusieurs langues.

 

Nasim Najafi Aghdam Ă©tait une militante vegan et publiait des vidĂ©os très dures montrant des actes de cruautĂ© envers les animaux. Sur son site, la trentenaire accusait la plateforme de « filtrer » ses vidĂ©os pour l’empĂŞcher d’obtenir des « vues », notamment depuis la nouvelle politique de monĂ©tisation visant Ă  filtrer de plus en plus les contenus des vidĂ©os.

« Je suis discriminĂ©e et filtrĂ©e sur YouTube, et je ne suis pas la seule », dĂ©clare-t-elle dans une vidĂ©o republiĂ©e par NBC. « Mes anciennes vidĂ©os qui recevaient beaucoup de ‘vues’, ont cessĂ© d’ĂŞtre visibles, parce que je suis filtrĂ©e », poursuit-elle. Sur son site, elle explique avoir au moins 4 chaĂ®nes YouTube, une en anglais, puis 3 autres en farsi et en turc.

En effet, YouTube a pour politique de saboter le travail des vidĂ©oblogueurs dont ses censeurs dĂ©sapprouvent le travail, en profitant de son monopole. Ces auto-entrepreneurs ayant parfois misĂ© sur leur activitĂ© vidĂ©o et eu l’habitude d’un revenu rĂ©gulier par la monĂ©tisation de la plateforme se retrouvent avec les vues bloquĂ©es d’une part (YouTube ne suggère plus la chaĂ®ne et prĂ©fère montrer son contenu prĂ©fĂ©rĂ©) et les revenus coupĂ©s d’autre part, par un phĂ©nomène de dĂ©monĂ©tisation.

C’est comme si du jour au lendemain on divisait votre salaire par 10 après des annĂ©es d’anciennetĂ©, mais que personne ne comprend et qu’aucun syndicat ne vous dĂ©fend. La sagesse est de repartir Ă  zĂ©ro, mais cette youtubeuse a prĂ©fĂ©rĂ© mourir dans une action terroriste, son dernier happening. Il est difficile de demander Ă  tout le monde de faire preuve de sagesse et de recul face au shadowban et Ă  la dĂ©monĂ©tisation.

« Nasim a produit et lancé le premier spot TV persan végétalien et le premier clip vidéo sur les droits des animaux persans (Do You Dare) en 2010, la télévision perse internationale par satellite, Andisheh TV.

« Nasim est la militante des droits des animaux la plus connue et la plus célèbre de la communauté persane/turque. »

Les mĂ©dias ont dans un premier temps essayĂ© de nous faire croire qu’il s’agissait d’un crime passionnel contre « son petit ami », sans source crĂ©dible. Probablement pour Ă©touffer un Ă©ventuel acte terroriste, Ă©tant donnĂ© que la tireuse portait un foulard sur la tĂŞte et Ă©tait orientale.

« A l’heure actuelle, il n’y a aucune preuve que l’assaillant connaissait les victimes de cette fusillade ou que des individus aient Ă©tĂ© spĂ©cifiquement pris pour cible », a dĂ©clarĂ© la police de San Bruno dans un communiquĂ© rapportĂ© par le Huffington Post.

La religion Nasim Aghdam de Ă©tait le BahaĂŻsme d’après heavy.com

4 personnes ont Ă©tĂ© blessĂ©es, selon la police locale. Le porte-parole du San Francisco General Hospital a confirmĂ© que 3 patients avaient Ă©tĂ© pris en charge dans l’Ă©tablissement : un homme de 36 ans, dans un Ă©tat critique ; une femme de 32 ans, dans un Ă©tat grave ; et une femme de 27 ans. Une quatrième personne a Ă©tĂ© touchĂ©e Ă  la jambe en s’enfuyant.

La morale de l’histoire : Un tĂ©moin de la fusillade dans les locaux de YouTube : « Je n’avais pas d’arme Ă  feu sur moi mais j’aurais aimĂ© en avoir »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *