Actualités

🇫🇷 2 terroristes en herbe piègent un square pour enfants avec des bombes d’acide : ils ne sont condamnĂ©s qu’Ă  faire des TIG !

Hyper-laxisme. Les engins ont été découverts dans la nuit de samedi à dimanche par un agent de sécurité dans le parc Eridan de Villabé. L’opération a nécessité l’intervention des démineurs de la Sécurité civile.

« Si un enfant avait saisi la bouteille, il aurait eu la main arrachĂ©e… Â» Quatre jours après les faits, Guillaume, agent de sĂ©curitĂ© en charge de la surveillance des bâtiments publics de VillabĂ©, rĂ©alise que le pire a Ă©tĂ© Ă©vitĂ©. Dans la nuit de samedi Ă  dimanche, cet employĂ© de 36 ans a dĂ©couvert une bombe artisanale dans le parc Eridan, un site frĂ©quentĂ© par les enfants de la commune. Il n’y a pas eu blessĂ©. […]

Samedi soir, lorsque Guillaume entre dans le parc, l’agent est sur ses gardes. « Ce n’Ă©tait pas la première fois que je dĂ©couvrais des pièges Ă  cet endroit Â», raconte-t-il d’une voix calme. La semaine prĂ©cĂ©dente, il en avait dĂ©couvert un dispositif explosif accrochĂ© Ă  la boĂ®te Ă  livres, ainsi qu’une bouteille en verre sans acide, reliĂ©e Ă  un portail par un fil de pĂŞche. « Une nuit, lorsque je suis passĂ© faire ma ronde vers 5h30, j’ai aussi entendu des bruits de pas, comme si des personnes prenaient la fuite Â», prĂ©cise-t-il. Il avait alors sollicitĂ© les gendarmes.

Mais ce samedi, la dangerositĂ© des pièges est donc montĂ©e d’un cran. « Soudain, j’ai entendu comme un sifflement et j’ai aperçu de la fumĂ©e. Il s’agissait d’une bouteille qui se gonflait. Elle a fini par exploser. Tous les voisins Ă©taient Ă  leurs fenĂŞtres après la dĂ©tonation. Â» Guillaume alerte Ă  nouveau les gendarmes. En dĂ©couvrant de l’acide, et deux autres pièges Ă  proximitĂ©, les militaires dĂ©cident d’alerter les dĂ©mineurs.

« Ce sont des familles qui frĂ©quentent le parc Â»

« C’est la première fois qu’il se passe une chose de cette nature Ă  VillabĂ©, tĂ©moigne le maire, Karl Dirat (SE), qui s’est rendu sur place. Heureusement que nous avons mis cette surveillance en place avec un gardien car la journĂ©e, ce sont des familles avec des poussettes qui frĂ©quentent le parc. Â»

Deux jeunes de la commune ont Ă©tĂ© interpellĂ©s et mis en examen. Pour avoir voulu reproduire ce qu’ils ont vu sur Internet, les deux apprentis chimistes devront rĂ©aliser un stage de rĂ©paration dans les services de la commune et du service dĂ©partemental d’incendie et de secours (Sdis).

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.