Actualités

#Algérie 🌍 Accusées de pratiquer « la sorcellerie », 2 femmes présentées devant un tribunal

Algérie – Après l’horreur à Ain Beida, voilà qu’un nouveau scandale vient d’éclater à l’Ouest du pays !

Plus précisément à Hassi Bounif à l’est d’Oran. Ainsi, deux femmes âgées de 22 et 40 ans, ont été appréhendées en flagrant délit en train de tremper dans l’eau de mer le livre sacré du Coran, rapporte, le quotidien d’Oran, dans son édition d’aujourd’hui, mercredi 7 août.

[…]

Cette écœurante affaire a été traitée hier par le Tribunal d’Aïn El-Turck.Selon cette source, les deux mises en causes ont été présentées, mardi, devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel d’Aïn El-Turck.

Accusées de pratique de sorcellerie, les deux femmes ont également été trouvées en possession de divers articles et potions usités, vraisemblablement, dans la sorcellerie, indiquent les mêmes sources.

ALG24


Le 2 aout à Ain Beida, le gardien d’un cimetière était arrêté pour avoir vendu des cadavres « à des sorciers »


Alors, que le phénomène de la sorcellerie fait ravage en Algérie, des cimetières sont transformés en laboratoire de charlatanisme. Un constat malheureux sur la profanation des tombes au grand jour, envahies de déchets, de vêtements usagés et des bouts de papiers écrits avec du sang.

L’œuvre des Sorciers ! Dans la ville paisible d’Ain Beida. Un gardien du cimetière de la commune aidĂ© par ses complices sans foi et sans Ă©tat d’âme ont dĂ©passĂ© toutes les limites, en vendant des cadavres Ă  des sorciers contre une maudite somme d’argent !  Ce scandale horrible vient d’éclater Ă  la commune d’Ain Beida dans la wilaya d’Oum-El-Bouaghi, quand le gardien du cimetière de cette ville a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©, alors qu’il s’adonnait Ă  la profanation de tombes pour rĂ©cupĂ©rer les organes humains des cadavres des personnes rĂ©cemment enterrĂ©es  pour les vendre aux charlatans pour les utiliser Ă  des fins de sorcellerie. Ainsi le Tribunal d’Ain Beida a eu Ă  traiter une scabreuse affaire.

Reflexion DZ via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *