Actualités

Les musulmans exclus des futures transplantation d’organes de cochons mutants

Vu que le cochon est interdit dans l’arriérisme qu’est l’islam, on les laissera choisir la mort plutôt que la greffe d’organes de cochon. Des organes de cochons mutants pourraient un jour être transplantés chez l’homme. La technique fonctionne déjà pour la chirurgie de la peau […]. Au Japon, une équipe de scientifiques a été autorisée cet été à laisser se développer jusqu’à la naissance des embryons d’animaux contenant des cellules humaines. Plus question de se contenter d’étudier l’évolution d’une fécondation hybride entre singes et cochons. Cette fois, il s’agit d’élever de véritables chimères mi-homme, mi-animal. Objectif? Trouver une solution à la pénurie d’organes dont souffre la médecine depuis qu’elle maîtrise les techniques de greffe. Il faut le rappeler : lors d’un décès accidentel, on n’a que quelques heures pour prélever un cœur et le transplanter. Sinon, il finit par manquer d’oxygène et se détériore.…

Le Journal du Dimanche via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.