Actualités

🇫🇷 Condamné à seulement un mois de prison avec sursis pour avoir menacé de décapiter des enseignants

Laxisme judiciaire. Un jeune homme a Ă©tĂ© condamnĂ© samedi Ă  une peine d’un mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral après avoir menacĂ© de dĂ©capiter des enseignants puis de mettre le feu au lycĂ©e de Nancy oĂą sa sĹ“ur est scolarisĂ©e, a-t-on appris de source judiciaire.

Le prĂ©venu a acceptĂ© la peine proposĂ©e par le parquet lors d’une comparution sur reconnaissance prĂ©alable de culpabilitĂ© « pour menace de mort sur personne chargĂ©e d’une mission de service public et violences volontaires dans un Ă©tablissement scolaire ayant entraĂ®nĂ© une incapacitĂ© temporaire de travail (ITT) infĂ©rieure Ă  8 jours », a indiquĂ© le procureur de la RĂ©publique de Nancy François PĂ©rain. Une « interdiction de paraĂ®tre » dans l’Ă©tablissement scolaire et « d’entrer en contact avec les victimes » lui a Ă©galement Ă©tĂ© signifiĂ©e par un juge, a-t-il prĂ©cisĂ©.

Jeudi, après une bagarre entre lycĂ©ens, ce frère aĂ®nĂ© d’une Ă©lève s’Ă©tait prĂ©sentĂ© « dans un grand Ă©tat d’excitation » au lycĂ©e, selon M. PĂ©rain.

Lors d’un entretien que lui avait accordĂ© la proviseure de l’Ă©tablissement, il avait menacĂ©: « S’il arrive quelque chose Ă  ma sĹ“ur, je vais couper la tĂŞte des surveillants, je vais couper la tĂŞte des professeurs, je vais foutre le feu au bahut ».

Le jeune homme, âgĂ© de 20 ans et qui n’a jamais Ă©tĂ© condamnĂ©, avait ensuite quittĂ© le lycĂ©e. Mais s’apercevant qu’il avait oubliĂ© son tĂ©lĂ©phone, il Ă©tait revenu le chercher, après s’ĂŞtre calmĂ©. C’est ainsi qu’il avait retrouvĂ© l’Ă©lève qui s’en Ă©tait pris Ă  sa sĹ“ur, l’avait poursuivi dans les toilettes et lui avait donnĂ© un coup de poing, entraĂ®nant une ITT d’une journĂ©e, toujours selon le magistrat. InterpellĂ©, il avait Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue le jour-mĂŞme.

Cet incident est survenu près d’un mois et demi après la dĂ©capitation, le 16 octobre, de Samuel Paty, professeur d’histoire-gĂ©ographie de 47 ans dans un collège des Yvelines oĂą il avait montrĂ© Ă  ses Ă©lèves des caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la libertĂ© d’expression.

7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.