Actualités

La Hongrie se range du côté d'Israël et des États-Unis

La Hongrie, la République tchèque et la Roumanie, en coordination avec Israël, ont bloqué une déclaration conjointe de l’UE critiquant la relocalisation de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, a rapporté vendredi Axios.com, citant des sources.
Axios rappelle que, selon des diplomates européens et des responsables israéliens, le projet de déclaration diffusé dans les capitales européennes comportait trois points :

  • Jérusalem devrait être la capitale des deux États – Israël et le futur État de Palestine.
  • Le statut final de Jérusalem devrait être négocié et déterminé uniquement par des négociations entre les parties.
  • Les Etats membres de l’UE ne suivront pas les Etats-Unis et ne déplaceront pas leurs ambassades à Jérusalem.

Selon des diplomates européens et des officiels israéliens, les Français et les autres Etats membres souhaitent publier cette déclaration vendredi dans une déclaration de Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, soutenue par les 28 membres de l’UE, mais la Hongrie, la République tchèque et la Roumanie à la déclaration et a rendu impossible d’atteindre le consensus nécessaire pour le publier.
« Les Hongrois ne voulaient pas contrarier Trump, les Tchèques et les Roumains envisagent de déplacer leurs ambassades à Jérusalem contre la position de l’UE. Voilà l’état de l’UE aujourd’hui. »
un diplomate en chef a dit à Axios.
Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *