Actualités

#MeTooGay 🇫🇷 Témoignages en série, après une accusation de viol homosexuel visant un conseiller PCF de Paris

Après l’accusation de viol lancĂ©e sur Twitter par un jeune homme contre un conseiller PCF de Paris, le hashtag #MeTooGay s’est dĂ©veloppĂ© très rapidement sur les rĂ©seaux sociaux.

Quelques jours après la vague de tĂ©moignages glaçants d’hommes et de femmes sous le hashtag #MetooInceste dans le sillage de la parution du livre de Camille Kouchner, La familia grande (Ă©d. du Seuil), oĂą la jeune femme Ă©voque le viol prĂ©sumĂ© de son frère jumeau par son beau-père Olivier Duhamel, c’est le hashtag #MetooGay qui s’est hissĂ© depuis ce 21 janvier parmi les mots-clĂ©s les plus utilisĂ©s sur le rĂ©seau social Twitter.

Le hashtag a étĂ© lancĂ© peu après les accusations sur Twitter d’un jeune homme qui Ă©voque ce qu’il affirme ĂŞtre un viol de la part du conseiller de Paris Maxime Cochard, Ă©lu du XIVe et membre du Parti communiste, ainsi que de son compagnon.

«Je considère qu’ils ont profité de ma jeunesse, de ma naïveté, du fait qu’en raison de problèmes familiaux je n’avais pas vraiment d’endroit où dormir, de leurs responsabilités au sein du PCF pour avoir des relations sexuelles non consenties avec moi», écrit l’internaute avec le pseudonyme «Prunille», signalant toutefois ne pas avoir décidé «des suites à donner».

Une accusation dĂ©mentie peu après par Maxime Cochard avec un communiquĂ©, Ă©galement publiĂ© sur Twitter, dans lequel il dĂ©nonce «une accusation totalement fausse» avant d’ajouter donner une suite judiciaire Ă  cette affaire : «Compte tenu de la gravitĂ© de tels propos et de leur caractère calomnieux, j’ai donnĂ© instruction Ă  mon avocat d’engager immĂ©diatement une action judiciaire en diffamation». Le PCF lui a nĂ©anmoins demandĂ© de se mettre en retrait de la vie politique.

De nombreuses accusations

Peu après cette accusation de viol, de nombreux internautes ont aussi dĂ©voilĂ© sur les rĂ©seaux sociaux avoir Ă©tĂ© violĂ©s par des personnes du mĂŞme sexe en utilisant le hashtag #MetooGay. ClĂ©ment PourĂ©, journaliste de Mediapart, a par exemple rapportĂ© avoir Ă©tĂ© violé à 12 ans «par [s]on correspondant allemand plus âgĂ©.» Le jeune homme ajoute ensuite : «Mes parents m’ont toujours cru. La justice a mis des annĂ©es Ă  reconnaĂ®tre ce dont j’avais Ă©tĂ© victime.»

Lire la suite sur RT France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.