Actualités

🇫🇷 Un Libérien soupçonné de «crimes contre l’humanité, actes de torture et de cannibalisme» libéré à cause d’une erreur de procédure

Un Libérien soupçonné de crime contre l’humanité libéré à cause d’une erreur de procédure

Kunti K. 44 ans a Ă©tĂ© remis en libertĂ© jeudi par la chambre de l’instruction de Paris. SurnommĂ© « Ugly Boy Â», il avait Ă©tĂ© mis en examen l’annĂ©e dernière pour crime contre l’humanitĂ©.

C’est le colonel d’une guerre africaine, soupçonné de crimes contre l’humanité, qui vient de recouvrer sa liberté, vendredi à la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne), à cause d’une erreur de procédure. Kunti K., a été libéré jeudi par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.

Ce LibĂ©rien, de 44 ans, avait Ă©tĂ© interpellĂ© en septembre 2018 Ă  Bobigny (Seine-Saint-Denis), par les gendarmes de l’Office de lutte contre les crimes contre l’humanitĂ© alors qu’il se prĂ©parait Ă  prendre la fuite au Portugal. Il a Ă©tĂ© mis en examen pour « crimes contre l’humanitĂ©, actes de torture et de cannibalisme, utilisation d’enfants soldats et esclavage Â» sur la base d’un rapport remis Ă  la justice par l’association suisse Civitas Maxima qui reprĂ©sente la voix des victimes des crimes contre l’humanitĂ©. « L’avocat du colonel K. a prĂ©sentĂ© une demande de remise en libertĂ© de son client car le juge d’instruction n’avait pas rĂ©pondu Ă  sa demande de permis de communiquer avec son client, prĂ©cise une source proche du dossier. Une telle erreur entraĂ®ne automatiquement la libĂ©ration du mis en examen Â».

Le Parisien via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.