Actualités

🌍 Un trans marocain dénonce les gays et appelle appliquer la charia

https://twitter.com/SoeurAthee/status/1251498960956637185?ref_src=twsrc%5Etfw

Depuis quelques jours, au Maroc, de nombreux jeunes gays voient leurs photos d’applis de rencontres partagées massivement, les mettant en grave danger. TÊTU a mené l’enquête sur ce phénomène inquiétant lancé par un influenceur sur Instagram.

« Je risque de tout perdre si on se rend compte que je suis homosexuel. Â» En Ă©voquant sa situation, Nassim*, Ă©tudiant de 20 ans Ă  Casablanca, au Maroc, parle de « crise Â». « On ne sait pas ce qui peut arriver dans les prochains jours. Si mes parents musulmans, très conservateurs et pratiquants, tombent sur ces captures d’écran, c’est vraiment très grave. Â» Mardi 14 avril, une amie du jeune homme l’avertit que des photos de son profil sur PlanetRomeo, appli de rencontres gays, ont Ă©tĂ© partagĂ©es par une inconnue sur un groupe Facebook de femmes marocaines. Deux de ses « amis proches Â» ont connu une situation similaire. « J’ai trouvĂ© des commentaires très homophobes sous les posts Facebook, certains appellent au meurtre. Â»

Depuis quelques jours, la population LGBT+ du Maroc appelle Ă  l’aide. Jeudi 16 avril, un message intitulĂ© « La communautĂ© gay du Maroc est en danger Â» a Ă©tĂ© postĂ© par un compte anonyme sur le rĂ©seau social Reddit : « L’exposition de personnes homosexuelles dans une telle communautĂ© peut en conduire certaines Ă  la rue, Ă  la violence ou mĂŞme Ă  la mort, et nous n’avons nulle part oĂą aller Ă  cause du confinement. (…) Nous n’avons pas de pouvoir, c’est une pĂ©riode effrayante pour beaucoup d’entre nous et nous avons besoin d’aide. Â»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.