Actualités

🇭🇺 Viktor Orbán : « Si nous acceptons l’immigration comme une solution, alors nous contribuons au remplacement des populations »

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a présidé jeudi une réunion internationale visant à promouvoir « le modèle de la famille traditionnelle » devant un parterre de personnalités venues du Brésil, des États-Unis, d’Afrique et d’Europe de l’Est, rassemblés pour encourager la natalité au nom des « valeurs chrétiennes ».

Le président serbe Aleksandar Vucic, le premier ministre tchèque Andrej Babis et l’ancien chef de l’exécutif australien Tony Abbott ont fait le déplacement pour ce « sommet démographique » à Budapest, tout comme des ministres en exercice bulgare, brésilien, letton, polonais, bangladais et cap-verdien, ainsi qu’un représentant du congrès américain et des personnalités religieuses.

Le dirigeant souverainiste hongrois a notamment appelé à « inscrire dans la Constitution » les politiques « pro-famille » afin de contrecarrer, a-t-il expliqué, l’effet de décisions de justice qui peuvent être « anti-famille ».

La Hongrie a progressivement mis en place, depuis 2010, une politique nataliste parmi les plus volontaristes des pays occidentaux.

« Si nous acceptons l’immigration comme une solution, alors nous contribuons au remplacement des populations », a estimé le chef du gouvernement hongrois, l’un des rares en Europe à faire publiquement allusion à la théorie complotiste du grand remplacement.

Il a qualifié « d’idiote » et de « contre-nature » l’idée d’avoir moins d’enfants pour sauver le climat sur terre.

Budapest juge ses mesures favorisant la natalité comme étant efficaces: depuis 2010, le taux de natalité est passé de 1,25 à 1,49, se rapprochant de la moyenne européenne, à 1,6.

Boursorama.com via fdesouche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.