Actualités

“L’islam est paix”, “djihad”, “Allah Akbar” : le profil Facebook de Radouane Lakdim ressemble aux profils de milliers de musulmans de France

La page personnelle de l’auteur de l’attentat terroriste de l’Aude contient des extraits du Coran et des diatribes contre la France.

« Grenoxx Vegeta ». Grenoxx, pour « grenouille », le surnom donné par ses amis, « car il avait pour habitude de jouer comme une grenouille avec le ballon ». Vegeta, en référence au nom du héros du manga Dragon Ball Z, dont il était fan. C’est sous ce pseudo, sous-titré « (Ridwane) », que Radouane Lakdim, l’auteur des attentats terroristes islamistes de Trèbes et Carcassonne, qui ont fait quatre morts, dont le gendarme Arnaud Beltrame, le 23 mars, a ouvert une page Facebook, active entre 2011 et 2013.

Le djihadiste, qui précisait habiter « à La Mecque », y a relayé de nombreux extraits de hadiths, tirés le plus souvent de sites internet salafistes francophones, et versets du Coran. « Le Messager d’Allah a dit : «Nul ne fait de bonnes actions aussi valeureuses que prier, réconcilier les gens et avoir un bon comportement.” Authentifié par Albâny dans As-silssilah As-sahîhah », écrivait-il, le 31 janvier 2012. Ou le 27 février 2013 : « On veut tous fuir la mort mais pas l’enfer pourtant il est plus sur de fuir l’enfer que la mort .. A mediter »

Le terroriste islamiste, adoptant une phraséologie typique des salafistes, partageait également sa vision très intégriste du couple : « Ce que certaines femmes font en parlant de la vie conjugale à leurs amis est haram, et il n’est pas permis de révéler les sujets privés de sa maison, ou comment les choses se déroulent entre elle et son mari, à tout le monde », dit-il le 27 juillet 2013.

« La France est un grose menteuse hypocrite » (sic)

Sur un cliché, on peut même lire le message : « L’islam est paix », avec en légende, la liste des « 77 branches de la foi », dont « le jihad ». Et sur un autre : « Allah Akbar ». Dans des messages, truffés de fautes, le terroriste d’origine marocaine s’en prend aussi à la France : « democratie ryme avec demon ( diable) est hypocrisie ( mensonge) », ou « La France est un grose menteuse hypocrite qui preten defendre les droit de l homme mais elle fait que defendre le droit de satan elle défend le mal est afrote la paix ».

Le 22 mars 2012, jour de la mort de Mohamed Merah, l’auteur des attentats de Toulouse et Montauban, abattu par le Raid, Radouane Lakdim écrivait également sur le réseau social : « pourkoi a ton dit que le tueur et un islamiste salafiste faux c psk les salafiste faut etre de front contre les torah talmud les serviteur d iblis sa sera vraiment quand il y aura lantecriste l homme a loeil borne sinon il est interdit de tuer des inocent de faire du mal a autruix… »

Fan de grosses berlines, de football et de rap…

Un an plus tard, le 6 février 2013, il publiait un «  petit éclaircissement sur le mot  » Islamiste  » … » : « Les occidentaux ont inventé le mot « Islamiste » pour nuire à l’islam… […], l’Islam signifie soumission à la volonté d’Allah (Dieu) et elle est une religion de Paix; donc « Islamiste » ou « l’Islamisme » n’a aucun sens chez les musulmans et aucune définition […], ce mot devrait être banni et rejeté,  » Islamiste  » est une insulte envers tous les musulmans », peut-on notamment lire entre deux publications ouvertement anti-israéliennes et pro-palestiniennes.

Dans un commentaire, publié le 3 septembre 2012, le terroriste islamiste livrait enfin son programme politique pour sa ville : « tkt si je sui maire je met un aqualand une patinoire des sale de sport gratuit pour tt les cité sensible permis de tir pour tt le monde ect…. la feria sa sera du 1 er auout ou 1 septembre jusqua 3heure du math il von pa le regreté carcassonne ». Loin de la religion, Radouane Lakdim apparait aussi sur sa page Facebook comme un fan de grosses berlines, de football (Karim Benzema, Zinedine Zidane) et de rap (Black M, Medine, Maitre GIMS…).

Selon ses amis et des sources proches de l’enquête, le djihadiste a changé plusieurs fois de téléphone portable et de pages Facebook. « Il vivait dans la parano. Il se savait surveillé par les renseignements », confie un officiel. Il était en effet fiché S depuis quatre ans.

via Valeurs Actuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *