Actualités

🇫🇷 Un « suprĂ©maciste noir Â» fait exploser son appartement dans le Val-d’Oise

Connu des services de renseignements, l’homme est soupçonné d’avoir involontairement provoqué l’explosion en manipulant des produits chimiques.
Ce matin, aux alentours de 8 heures, un incendie s’est dĂ©clarĂ© dans un appartement d’une rĂ©sidence situĂ©e Ă  Saint-Leu-la-ForĂŞt, dans le Val-d’Oise, blessant les deux occupants, un homme et une femme. De sources concordantes, le feu a Ă©tĂ© causĂ© Ă  la suite de la manipulation de produits chimiques. L’homme est soupçonnĂ© d’avoir cherchĂ© Ă  confectionner un ou plusieurs engins explosifs.

« De nombreuses substances chimiques ont Ă©tĂ© retrouvĂ©es. Il va falloir les analyser Â», indique ainsi une source prĂ©fectorale. L’auteur des faits a Ă©tĂ© grièvement blessĂ© aux mains. La police a fait Ă©vacuer la rĂ©sidence par prĂ©caution, et les dĂ©mineurs ont pu accĂ©der aux logements.

Suprémaciste noir

Le locataire est connu pour ĂŞtre un militant « très radical Â» de la cause « noire Â». Il a dĂ©jĂ  eu affaire Ă  la justice pour des faits de violence. Il est connu du renseignement : « C’est un suprĂ©maciste noir, il ne s’en cache pas Â», relate un fonctionnaire de police local.

Les rĂ©sidents ont pu regagner leur domicile en toute fin de matinĂ©e. Les experts de la police ont entamĂ© leurs investigations dans l’appartement de l’auteur prĂ©sumĂ© de l’incendie. La police judiciaire a Ă©tĂ© saisie par le parquet de Pontoise. Le Parquet national antiterroriste ne s’est pas saisi de cette procĂ©dure.

Anti-Blancs, antijuifs, antiforces de l’ordre

Certains Ă©voquent une connotation religieuse en prĂ©sentant l’auteur prĂ©sumĂ© comme un membre d’une obĂ©dience Ă©vangĂ©lique. Mais pour les services de renseignements, il prĂ©sente principalement un profil de « nationaliste noir, qui dĂ©fend une idĂ©ologie de la supĂ©rioritĂ© des Noirs sur les Blancs Â».

Un mouvement est connu pour ĂŞtre apparu dans les annĂ©es 2000 aux États-Unis, le Black Hebrew Israelite Movement, selon lequel les Afro-AmĂ©ricains seraient les descendants des HĂ©breux. Selon LibĂ©ration, qui s’est intĂ©ressĂ© au phĂ©nomène, ces groupuscules seraient « anti-Blancs, antijuifs, antiforces de l’ordre Â».

Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.